Octobre 2018

Couverture souple – 190×135 – 96 pages – 9782355743474 – 11,90€

Résumé

En 1988, le monde découvrait l’animation japonaise sous un nouveau jour : Akira fut une claque pour les spectateurs de l’époque, une nouveauté radicale – un film de science-fiction cyberpunk où l’on était projeté dans un Tokyo reconstruit après l’anéantissement de la ville quelque trente ans plus tôt. Akira raconte l’histoire d’un groupe de jeunes motards délinquants qui, alors qu’ils se bagarraient contre un gang rival, sont entraînés dans un univers fait de militarisme, de politique, d’expérimentations scientifiques et de pouvoirs paranormaux menaçant d’anéantir une nouvelle fois la ville. Complexe, corrosif, visuellement époustouflant, le film reste encore aujourd’hui une expérience de visionnage intense et marquante.
Michelle Le Blanc et Colin Odell examinent Akira sous tous les angles, depuis sa genèse jusqu’à son impact durable sur la popularité internationale des animes et de la pop culture japonaise. Analysant les thèmes, le style et l’intrigue du film, ils soulignent son immense influence sur le cinéma de science-fiction, à la fois au Japon et en Occident.

 

La collection BFI : Les Classiques du cinéma regroupe des ouvrages finement écrits et joliment illustrés, qui introduisent, interprètent et célèbrent les films marquants du cinéma mondial. Chaque volume offre un argument pour le statut de “classique” du film, ainsi que le récit de sa production et de sa réception, sa place au sein d’un genre ou d’un cinéma national, un compte-rendu de son importance technique et esthétique et, dans de nombreux cas, la réponse personnelle de l’auteur par rapport à son film.